La loi canadienne exige une autorisation légale de l’ambassade du Canada avant qu’un travailleur étranger sans PR ou de citoyenneté est autorisé à prendre temporairement un emploi au Canada.
Demande de permis de travail implique une offre d’emploi et sponsor d’un employeur local avec un AMT favorable (travail d’avis sur le marché). Un AMT positif montre que l’employeur a besoin de travailleurs étrangers pour combler l’offre d’emploi parce qu’il n’y avait pas de Canadiens disponibles.
Avant RHDCC donne un avis positif à l’employeur, ils considèrent que les conditions de travail sont adéquates, que ce soit ont reçu le travailleur étranger les mêmes conditions offertes aux Canadiens, l’effort fait pour embaucher des travailleurs locaux, et la nécessité et l’urgence de l’embauche de travailleurs. Un OVM pourrait ne pas être nécessaire dans certains cas de transfert intragroupe, la possession d’un visa de travail de vacances et ayant un conjoint avec un permis de travail qualifié ou un visa d’étudiant.
Cela protège les travailleurs étrangers d’un traitement inadéquat au lieu de travail, et il protège aussi les citoyens canadiens et résidents permanents de perdre des opportunités en donnant des inconvénients aux travailleurs étrangers à travers le processus d’application difficile et les coûts d’application coûteux.
OVM est pas nécessaire dans certains cas, comme lorsque vous maintenez L1 Visa, Working Holiday Visa, ou lorsque votre conjoint est un travailleur qualifié fédéral.

Processus de demande de permis

ÉTAPE 1

employeur

  • Employeur
    – L’employeur donne une offre d’emploi au travailleur étranger
    – Lors de la formation d’un contrat avec l’employeur, le travailleur étranger doit confirmer les droits des deux parties et les questions de légalité impliquées dans le contrat.
    – Lorsque le contrat est terminé sur les accords des deux parties, il est recommandé d’effectuer un examen médical à l’avance pour minimiser le temps de traitement.
    – L’employeur doit demander OVM à RHDSC. L’employeur doit démontrer les efforts déployés pour embaucher un travailleur local avec des preuves, telles que la publicité effort.

Etape 2

ESDC

  • CESD
    – Les normes d’évaluation de RHDCC OVM
    – Occupation et Job Devoirs
    – Salaires et conditions de travail
    – Publicité & Recruitment
    – Prestation du marché du travail
    – Conflit de travail

étape 3

Les employés (demandeur de visa)

  • Employé (demandeur)
    – Lorsque la demande d’AMT est approuvée par RHDCC, le travailleur étranger doit remettre la demande de permis de travail avec d’autres documents connexes à l’ambassade du Canada ou d’un aéroport / frontière.
    – Avant d’entrer dans la frontière, le travailleur étranger a besoin de connaître le résultat de l’examen médical à l’avance; le travailleur peut refuser de l’entrée si l’examen médical n’a pas été approuvé.